samedi 25 mars 2017

Le chant du Roi, un récit de Martine Magnaridès

L'auteure

Martine Magnaridès (Martine Magnard Athanasiadès)

Romancière suisse d'origine française, Martine Magnaridès, (Martine Magnard Athanasiadès) est née à Sallanches (Haute-Savoie) le 19 juin 1936. Après des études de lettres à Lyon et à Fribourg-en-Brisgau, elle enseigne plusieurs années en France, en Afrique, en Suisse, en Allemagne.

Elle s'intéresse à tous les genres littéraires: roman, nouvelle, récit, théâtre radiophonique. On lui doit des traductions d'auteurs suisses alémaniques. Elle collabore épisodiquement à des revues et journaux.

Elle a publié depuis 1970 treize ouvrages, dont en 1983,  Le Chant du Roi, un récit consacré aux derniers jours du Roi Louis II de Bavière


Présentation de l'ouvrage par Jean-Louis Kuffer

Avec une maîtrise et un tact impressionnants Martine Magnaridès allie en un tout harmonieux les faits avérés et les émotions ranimées – le tintamarre de l’Histoire en marche et la musique intérieure du roi en ses derniers instants. De fait, tout est joué lorsque commence « Le Chant du Roi ». Trahi et piégé, il tombera incessamment aux mains des hommes gris qui, par définition, ne peuvent le comprendre ni l’aimer. Tout est donc accompli de cette passion artiste ; et, cependant, l’art de l’écrivain consiste à restituer, dans l’ultime suspens de ce « finale » tragique, l’essentiel d’une vie soumise à l’idéal de beauté et de pureté, fût-ce dans le trouble et le tourment. Avec une sûreté narrative, une science des alternances et des recoupements, et une concision qui en assurent la base, ce récit tout de mouvements et d’élans, de nuances et de lyrisme, a le mérite, enfin, de recomposer le portrait frémissant de sensibilité d’un être que la mort seule pouvait délivrer du poids du monde et de ses propres spectres.

Jean-Louis Kuffer
La Tribune,
15 janvier 1984

Référence bibliographique

Magnaridès, Martine, Le chant du Roi: les dernières heures de Louis II à Neuschwanstein ; récit, Lausanne, Ed. de l'Aire, 1983,  112 pp.